Georges-Etienne JOJOT, mémoire des Halles

Georges-Etienne JOJOT est une figure engagée du quartier des Halles. Représentant de la 6e génération familiale de bouchers, il est propriétaire de l’institution culinaire et conviviale du Louchebem, et président des associations La Commune libre des Halles et Le Carré des Halles.

Il raconte ses Halles, le quartier de son enfance où il est revenu habiter et travailler depuis 30 ans, à Emmanuel DUPRAT, président de l’ADRAQH.

Continuer la lecture de « Georges-Etienne JOJOT, mémoire des Halles »

Pérennisation de la « coronapiste » Rivoli : le président de l’ADRAQH s’exprime

Alors que la Maire de Paris annonce dans la presse son intention de pérenniser la « coronapiste » rue de Rivoli, le président de l’ADRAQH Emmanuel DUPRAT renouvelle sa demande que les associations locales soient concertées pour tout nouveau projet d’aménagement envisagé d’une façon durable (BFM Paris, 10 juin 2020).

Continuer la lecture de « Pérennisation de la « coronapiste » Rivoli : le président de l’ADRAQH s’exprime »

🎥 Elisabeth BOURGUINAT, mémoire des Halles

Elisabeth BOURGUINAT est arrivée dans le quartier des Halles en 1988.

Parallèlement à son travail de rédactrice et à sa vie de famille, Elisabeth s’est impliquée dans le monde associatif à travers trois associations qu’elle a créées.

Elle nous parle en particulier de l’association Mains Libres qui a permis à de nombreux SDF de retrouver le chemin de l’insertion. C’est une initiative réussie très originale qui a été reprise dans d’autres arrondissements de Paris.

Elisabeth BOURGUINAT fut aussi la secrétaire de l’association Accomplir, bien connue des habitants du Centre de Paris.

Elle est enfin la cofondatrice et l’accordéoniste de la chorale participative des Bachiques Bouzouks, qui fête cette année ses 25 ans.

Pour tout ceux sensibles aux laissés pour compte de notre société, Elisabeth apporte son témoignage sur la possibilité et le devoir de rendre leur dignité à ceux que nous croisons sans assez les voir.

L’entretien a été réalisé par Emmanuel DUPRAT, président de l’ADRAQH.

🎥 Ben SOLMS, mémoire des Halles

Découvrez notre deuxième document vidéo sur l’histoire des Halles.
Ben SOLMS, une figure locale nous parle de sa rencontre avec le quartier.
Un parcours étonnant qui part des Romanov à Coco Chanel en passant par une magnifique agent secret Brésilienne en mission pour séduire Paris. Comme dans les films de James Bond.
Vous découvrirez également le chaînon manquant entre Louis XIV et les Pokemon. Si, si, il existe !

🎥 Françoise THOMAS, mémoire des Halles

Découvrez la première vidéo d’une série documentaire que nous lançons sur le thème « La mémoire vivante des Halles : le quartier raconté par ses habitants« .

Mme Françoise THOMAS, présidente de l’association « Vivre dans le quartier des Halles » et riveraine de la rue Montorgueil, est arrivée à Paris à la fin des années 1950.

Elle nous raconte sa vie aux Halles, alors un grand marché alimentaire où travaillait son père.

L’entretien a été réalisé par Emmanuel DUPRAT, président de l’ADRAQH.

L’ADRAQH soutient la lutte de l’APACAUVI contre l’anarchie et pour la régulation des trottinettes

Parce qu’elle mène de longue date le même combat, l’ADRAQH soutient l’action et la mobilisation de l’APACAUVI (Association Philanthropique d’Action Contre l’Anarchie Urbaine Vecteur d’Incivilités) afin de lutter contre l’anarchie et pour la régulation des trottinettes.

C’est pourquoi nous vous invitons à signer et à faire signer largement la pétition en ligne de l’APACAUVI « STOP au scandale des trottinettes, NON à l’anarchie urbaine ».

👉 http://bit.ly/PetitionAPACAUVI

Bonne année 2019 !

Toute l’équipe de l’ADRAQH s’associe à moi pour vous souhaiter une excellente année 2019.

Nous serons avec vous comme les années précédentes pour vous écouter et améliorer notre cadre de vie dans le quartier des Halles.

De nombreux nouveaux projets se mettent en place.

Nous pensons en particulier à la réfection de la Fontaine des Innocents, au renforcement de la végétalisation du jardin Mandela, à la collecte de documents d’archives privées et publiques sur les Halles, à l’écriture d’un “code de la rue” pour mieux défendre la place du piéton dans l’espace public.

Deux vide-greniers sont planifiés, l’un au printemps, l’autre en automne.

Les questions liées à la sécurité dans notre quartier très animé nous tiennent à cœur et nous continuerons à la fois à porter vos demandes auprès des pouvoirs publics et à vous informer des changements en cours sur ce sujet.

Nous vous souhaitons donc une excellente année 2019, pour vous, vos proches et votre famille.