Fermeture de la rue de Rivoli à la circulation générale : le point de vue de l’ADRAQH

Rue de Rivoli, à proximité de la Samaritaine en travaux.

Par un arrêté du 7 mai 2020 modifiant à titre provisoire les conditions de circulation rue de Rivoli, principalement motivé par la considération selon laquelle “l’usage des cycles et engins de déplacement personnels motorisés est de nature à limiter la concentration des personnes dans les transports en commun et dès lors de contribuer aux différentes mesures de distanciation sociale”, la Maire de Paris a décidé de réserver la rue de Rivoli aux piétons et aux vélos à compter du 11 mai et le temps du déconfinement progressif.

Précisément, pour la portion Châtelet-Concorde qui concerne le 1er arrondissement, 1/ la voie habituellement réservée aux bus et aux taxis devient une “voie mixte” dédiée aux bus, aux taxis, aux livraisons, aux commerçants, aux artisans, aux personnels soignants, aux véhicules de secours, des personnes handicapées et des riverains, 2/ la voie centrale devient un “axe vélo” et 3/ la piste cyclable bidirectionnelle existante demeure. Le contrôle des accès est assuré par des barrages filtrants tenus par le personnel de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la Ville de Paris.

Continuer la lecture de « Fermeture de la rue de Rivoli à la circulation générale : le point de vue de l’ADRAQH »

Hallebarde – numéro spécial élections municipales Paris Centre : les réponses à notre questionnaire

Début janvier, nous avons adressé aux candidats aux élections municipales dans le nouveau secteur électoral “Paris Centre” – qui regroupe les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements – un questionnaire pour les amener à prendre position sur les principales préoccupations locales des riverains des Halles.

7 thèmes

Dans 7 questions thématiques concernant le quartier des Halles, nous leur avons demandé d’indiquer les actions qu’ils comptent mener et les mesures qu’ils comptent prendre, et suivant quel calendrier, s’ils sont élus :

  1. pour réguler le sur-tourisme et favoriser un tourisme durable ;
  2. pour améliorer rapidement et durablement la sécurité ;
  3. pour renforcer l’efficacité de la lutte contre la saleté ;
  4. pour améliorer la lutte contre les nuisances sonores générées par les professionnels et les particuliers ;
  5. pour pacifier le partage de l’espace public et prioriser la sécurité du piéton, usager le plus vulnérable ;
  6. pour mettre un terme à la mendicité forcée des enfants en bas âge ;
  7. pour contribuer à adapter le quartier aux effets du changement climatique.

5 têtes de liste

Nous avons reçu les réponses de cinq des principales têtes de liste :

  1. Michaël BULLARA (liste Paris au cœur, Libres)
  2. Anne LEBRETON (liste Le Nouveau Paris, dissidente LREM)
  3. Pacôme RUPIN (liste Paris Ensemble, LREM-UDI)
  4. Aurélien VÉRON (liste Engagés pour changer Paris, LR)
  5. Ariel WEIL (liste Paris en commun, PS-PCF-PP)

Nous tenons à les remercier d’avoir pris le temps de répondre aux adhérents et sympathisants de l’ADRAQH.

Vous trouverez dans ce numéro de Hallebarde l’extrait des seules propositions faites par les candidats.

Les réponses avec les éléments de contexte, de diagnostic et de vision, sont aussi consultables in extenso ci-après.

Emmanuel DUPRAT, président


Le Parisien rend compte de notre questionnaire aux candidats

Le Parisien rend compte du questionnaire que nous avons remis aux candidats aux élections municipales dans le nouveau secteur électoral Paris Centre sur les principales préoccupations locales de nos adhérents et sympathisants. Nous rendrons compte des réponses reçues dans le prochain numéro de Hallebarde à paraître début mars.

[COMMUNIQUÉ] L’ADRAQH DEMANDE À LA MAIRIE DE PARIS DE NE PAS RENONCER À (FAIRE) RÉTABLIR LE CONTRÔLE DES ACCÈS À LA ZONE PIÉTONNE DES HALLES

L’Association pour la défense des riverains et l’animation du quartier des Halles (ADRAQH) demande à la Mairie de Paris de ne pas renoncer à (faire) rétablir le contrôle des accès à la zone piétonne des Halles et à mettre un terme aux circulations et stationnements illicites et importuns.

Depuis 2010, les entrées et les sorties de la zone piétonne des Halles ne sont plus ni fermées ni contrôlées, laissant l’entrée libre à tous les véhicules. Le non-respect de la réglementation qui en résulte porte atteinte à la sécurité et à la tranquillité auxquelles les riverains et les piétons du quartier ont droit, d’autant que la zone ne compte aucun trottoir pouvant servir de « refuge ». Ce problème se pose avec une acuité toute particulière dans le contexte de menaces terroristes que nous connaissons.

La Préfecture de police n’ayant pas accédé aux demandes récurrentes de l’ADRAQH depuis 2010 de renforcer les moyens humains alloués au contrôle et à la verbalisation de ces circulations et stationnements illicites, l’association avait demandé en 2016 de mettre en place une modalité alternative de gestion de l’aire piétonne : installer un dispositif de vidéoverbalisation aux entrées et sorties de la zone, de sorte que soit verbalisé tout véhicule qui ne serait pas flashé à la sortie dans les 30 mn après avoir été flashé à l’entrée. Cette demande avait alors été portée conjointement par les maires des 1er et 2ème arrondissements, MM. Jean-François LEGARET et Jacques BOUTAULT, ainsi que par l’adjoint à la maire de Paris en charge des déplacements, M. Christophe NAJDOVSKI, qui s’était engagé à faire rapidement avancer ce dossier. L’ADRAQH avait aussi invoqué la mobilisation réussie de ressources humaines dans la zone piétonne Montorgueil voisine (2ème arrondissement) pour demander à la Ville de Paris d’affecter au contrôle et à la verbalisation de la circulation et du stationnement sur la zone piétonne des Halles des effectifs des agents de surveillance de Paris (ASP) revenus sous son commandement direct depuis 2018. 

L’association avait une nouvelle fois relancé par courrier en juin 2019 l’ensemble des parties prenantes – M. NAJDOVSKI à la mairie de Paris ainsi que le nouveau préfet de police de Paris, M. Didier LALLEMENT – pour qu’elles s’engagent à rétablir un contrôle des accès avant la fin de l’année.

Mais, lors d’un rendez-vous à l’Hôtel de Ville le 17 septembre avec des représentants du cabinet de M. NAJDOVSKI, de la Direction de la Voirie et des Déplacements de l’Hôtel de Ville et de la Préfecture de police de Paris, l’ADRAQH a appris :

  • que les trois barrières des rues de la Reynie, de la Grande Truanderie et du Cygne allaient être prochainement déposées
  • sans qu’aucun moyen alternatif de contrôle des accès n’ait été pour autant prévu – la vidéoverbalisation continuant de se heurter à un obstacle législatif malgré la loi d’orientation des mobilités en cours de discussion au Parlement

Dix ans après la fin de la fermeture et des contrôles, et alors qu’approche la fin du réaménagement du quartier et des travaux de voirie, l’ADRAQH estime qu’il est plus que jamais urgent de rétablir le contrôle des accès à la zone piétonne des Halles : c’est pourquoi elle demande à la Mairie de Paris de ne pas renoncer à (faire) rétablir le contrôle des accès et à mettre un terme aux circulations et stationnements illicites et importuns.

L’ADRAQH soutient la lutte de l’APACAUVI contre l’anarchie et pour la régulation des trottinettes

Parce qu’elle mène de longue date le même combat, l’ADRAQH soutient l’action et la mobilisation de l’APACAUVI (Association Philanthropique d’Action Contre l’Anarchie Urbaine Vecteur d’Incivilités) afin de lutter contre l’anarchie et pour la régulation des trottinettes.

C’est pourquoi nous vous invitons à signer et à faire signer largement la pétition en ligne de l’APACAUVI « STOP au scandale des trottinettes, NON à l’anarchie urbaine ».

👉 http://bit.ly/PetitionAPACAUVI

L’ADRAQH se félicite du maintien de la traversée nord-sud du jardin Nelson Mandela

L’ADRAQH se félicite de la décision de la Mairie de Paris de conserver la traversée minérale nord-sud du jardin Nelson Mandela entre l’église Saint-Eustache et la rue des Prouvaires dont rend compte Le Parisien du 12 avril 2018.

Alors président de l’ADRAQH (Jean-François Frier lui a succédé depuis), Jacques Chavonnet avait en effet régulièrement plaidé depuis 2011, au cours des réunions bimestrielles du “comité de suivi des travaux des Halles”, pour que soit préservé cet usage séculaire de cheminement entre le nord et le sud du quartier des Halles dans la perspective de l’église gothique.

20180412_Le_Parisien_La_traversee_nord_sud_jardin_Halles_sera_bien_maintenue

Nos propositions les plus récentes

L’ADRAQH soutient plusieurs actions en cours de réalisation: sensibilisation au sort des enfants de la rue réduits à la mendicité, rénovation de la fontaine des innocents (adoption du projet à l’unanimité du conseil de paris, recherche de financement en cours), requalification du passage des lingères, installation dune fontaine à bulles dans le jardin et de 2 fontaines Wallace place Joachim du Bellay .
L’association réfléchit à l’organisation d’un concours de boules et à celle du bal des Halles. Elle recherche des personnes intéressées par l’organisation de ces projets, de promenades conférence, de récitals de poésie sous le futur kiosque du jardin et de concours de photos dont les meilleures seront publiées dans un numéro spécial de son journal Hallebarde.
Les personnes intéressées peuvent contacter le Président Jean-françois Frier sur la messagerie de l’association (adraqh.75001@gmail.com).

Soutenir et faire soutenir le projet de requalification du passage des Lingères

Dans le cadre du Budget Participatif 2016 mis en oeuvre par la Ville de Paris, l’ADRAQH s’associe au Comité de suivi du chantier des Halles et au Novotel pour initier, porter et défendre un projet de requalification, d’embellissement et de végétalisation du passage des Lingères, au moment où celui-ci va devenir un axe de passage majeur entre la nouvelle Canopée et la nouvelle place Marguerite de Navarre. Continuer la lecture de « Soutenir et faire soutenir le projet de requalification du passage des Lingères »