Après la réunion du 3 février : l’ADRAQH suivra avec vigilance les aménagements de voirie projetés

Le lendemain de la réunion de concertation organisée le 3 février 2015,  à la Bourse du Commerce, sur les voiries et la  zone piétonne des Halles par les services de la  Ville, « Le Parisien », sous le titre de « Aux Halles, les riverains approuvent l’extension de la zone piétonne » entame son article comme suit : « EN-FIN ! Cela fait bientôt quatre ans que l’on demande que cette zone piétonne soit respectée ! » s’exclame Jacques, un riverain.

« Jacques », c’était en l’occurrence le président de l’ADRAQH , membre du bureau du Conseil de quartier des Halles, animateur du Groupe de travail « Zone piétonne et espace public » et malgré toutes nos demandes à la Ville, la zone, notre zone piétonne n’est toujours pas contrôlée et n’a de piétonne que le nom.

Pourtant, suite à un vœu émis par le Conseil de quartier auprès du Maire du 1er, transmis par ce dernier au Conseil de Paris qui dans ses séances des 19 et 20 juin 2012 avait émis lui-même un vœu, en associant la zone piétonne Montorgueil, pour que les deux zones soient réaménagées. Si début 2013, la zone Montorgueil a bien bénéficié de mesures appropriées qui depuis ont porté leurs fruits (et nous nous en félicitons), notre zone piétonne  des Halles, malgré nos relances est restée en l’état. Devant nos réclamations exacerbées et l’action du Maire du 1er arrondissement, M. Legaret, dans ses séances des 20,21 et 22 octobre 2014, le Conseil de Paris a émis un « nouveau vœu relatif à l’aire piétonne des Halles » concernant « la concertation sur de nouvelles modalités de gestion de l’aire piétonne des Halles soit lancée en vue d’une mise en œuvre à titre expérimental dès 2015 ». 

Cette première réunion de concertation, sur ce sujet, ne nous a pas vraiment rassurés : on a parlé d’une première réunion d’information qui sera suivie d’une seconde « au printemps » pour faire un nouveau point. Nous n’allons pas en rester là. Des engagements ont été pris et nous allons demander qu’ils soient tenus dans les délais promis. Le principal sujet litigieux est l’insuffisance, sinon l’absence d’une présence policière sur la zone piétonne pour faire respecter le règlement, qu’il s’agisse d’agents de surveillance de Paris ou de policiers du Commissariat du 1er, la Mairie de Paris et la Préfecture de police se défaussant l’une sur l’autre de leur responsabilité. Pourtant le Conseil de Paris a tranché en rétablissant la zone dans ses fonctions d’origine (« le statut n’a pas évolué ») et les nouveaux graves problèmes de sécurité viennent s’ajouter à la nécessité de rendre à la zone piétonne des Halles son statut d’origine MAINTENANT.

L’ADRAQH va suivre avec une vigilance toute particulière les aménagements de voirie du quartier des Halles. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés du résultat de nos démarches. N’hésitez pas à nous écrire pour nous faire part de vos avis et/ou questions.

Laisser un commentaire